fbpx
07 Juil.
  • Actualité

Durant la crise des « gilets jaunes » en 2019, le Président, Monsieur Emmanuel Macron, a décidé d’accorder une prime aux salariés, surnommée la “Prime Macron “.

Cette prime exceptionnelle a été conçue pour « booster » le pouvoir d’achat des intéressés. Cette dernière était plafonnée à 1 000 €.

Lors de la récente crise du COVID-19, cette prime a été prolongée en 2020 pour tous les salariés d’entreprise sous contrats (CDI, CDD, Contrat d’apprentissage, temps plein ou partiel).

La prime Macron à été versés à 5 millions de salariés en 2019 pour un montant distribué de 2.2 millions d’euro.

Concernant l’année 2020 et suite à l’épidémie de COVID-19, la prolongation de cette prime est en vigueur, pour un montant maximal de 1 000 €, voir 2 000€ si l’entreprise a négocié un accord d’intéressement, le versement est librement fixé par l’entreprise.

La prime Macron liée au Covid-19 permet aux entreprises de remercier leurs salariés, en particulier ceux qui ont continué de travailler pendant cette crise sans précédent.

Exonérée d’impôt sur le revenu, de cotisations et de contributions sociales (CGS et CRDS incluses), cette prime est fiscalement très avantageuse, tant pour les entreprises que pour les salariés.

Concernant les nouvelles conditions mise en place en 2020 pour en bénéficier, voici tout ce que vous devez savoir :

  • Elle concerne l’ensemble de vos salariés dont la rémunération est inférieure à 3 fois la valeur annuelle du SMIC (sur les 12 mois avant son versement soit 4.618,26 € actuellement).
  • La prime s’adresse aux salariés du secteur privé, tous les autres actifs sont exclus du dispositif. Cela concerne notamment les fonctionnaires des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) mais aussi les agents contractuels de l’État, des collectivités locales et de leurs établissements publics, les salariés contractuels des établissements publics, à l’exception toutefois des fonctionnaires et salariés de droit public employés par des employeurs soumis à l’obligation d’affiliation à l’assurance chômage pour une partie de leurs salariés.
  • Elle doit être versé au plus tard le 31/08/2020.

A noter qu’il est possible pour les entreprises volontaires, de la verser à tout moment jusqu’au 31 août 2020, le Gouvernement n’hésitant d’ailleurs pas à encourager les entreprises à verser au moins partiellement cette prime aux salariés présents sur leurs lieux de travail pendant le confinement. Mais toujours sans y adjoindre une quelconque notion de « prime de risque » évidemment.

  • Le montant de la prime peut être modulé en fonction des conditions de travail des salariés pendant la crise sanitaire du Covid-19, du statut du salarié ou de sa rémunération.

Par conséquent, que vous soyez en télétravail ou présent à votre poste de travail habituel, vous pouvez bénéficier de la « Prime Macron »  si l’entreprise pour laquelle vous travaillez décide de verser la prime exceptionnelle d’activité.

Sachez aussi, que la « Prime Macron » ne peut remplacer d’autres primes, ni le 13ème mois, ni aucun autre élément de rémunération. A contrario, les employeurs n’ont aucune obligation légale de mettre en place la « Prime Macron« .

Par Maria Jovanovic, formatrice gestionnaire comptable et fiscal.

Quelques chiffres

DIGIPAS : Formations 100% distancielles. On vous accompagne.

Nos formations

Compétence : développer vos savoir-être et savoir-faire (langues, management, soft skill,...)

Outil : accéder aux formations techniques (logiciels, sécurité, permis, CACES,...)

Titre : suivre une formation diplômante (du BEP-CAP au BAC+2) ou un bloc de compétences