fbpx
15 Fév.
  • Interview

Bonjour Tristan,

Rentrons de suite dans le vif du sujet : pourquoi est-il nécessaire d’intégrer le BIM dans les métiers du bâtiment ?

La complexité des projets, l’évolution constante des normes et la réduction des temps d’études demandent à optimiser les processus de conception. Grâce au BIM, on évite la ressaisie des informations et on multiplie les scénarios étudiés.

 

Et quels sont les principaux atouts du BIM ?

Grâce au BIM, l’ensemble des éléments d’un projet sont liés. Ainsi, en cas de modification, la mise à jour est plus rapide et le risque d’erreur est réduit. L’extraction des quantités automatique est également un atout majeur.

 

Quel est alors son impact dans une équipe de maitrise d’œuvre ?

Grâce à un format standardisé, il est possible de superposer l’ensemble des maquettes numériques de l’équipe afin de détecter les éventuels conflits, et ce, tout au long de la phase de conception. On passe d’une ingénierie séquentielle à une ingénierie concourante.

 

Et son impact au sein des différentes structures ?

Les attentes et les besoins de chaque structure sont différents. Afin d’aborder au mieux cette nouvelle méthode de travail, il est primordial d’établir un plan de formation adapté et personnalisé qui permettra de passer au BIM sereinement. L’intégration du BIM aura également un impact organisationnel et matériel non négligeable.

 

Est-il possible de ne pas se mettre au BIM ?

Par le biais du PTNB dans un premier temps et du plan BIM 2022 dans un second temps, l’état montre clairement sa volonté à numériser les métiers du bâtiment. Bon nombre de maitres d’ouvrages publics et privés y voyant un intérêt pour leur projet demandent dores et déjà des équipes compétentes en BIM. Si l’intégration du BIM n’est pas obligatoire pour l’heure, on comprend bien que l’intégration de ces outils et méthodes est inévitable pour rester compétitif.

 

Merci encore Tristan.

Rappelons que vous animerez nos prochaines sessions de formation « initiation au BIM » les 05 avril à Strasbourg et 17 mai à Colmar.

Quelques chiffres

Nos formations

Compétence : développer vos savoir-être et savoir-faire (langues, management, soft skill,...)

Outil : accéder aux formations techniques (logiciels, sécurité, permis, CACES,...)

Titre : suivre une formation diplômante (du BEP-CAP au BAC+2) ou un bloc de compétence